Nouvelles du 14 décembre 2018

Entre le 28 novembre et le 13 décembre 2018, les sept membres du groupe GIROLLE qui avaient été placés en garde à vue le 13 juin dernier, ont passé un entretien avec un expert psychologue désigné par le Procureur de la République. L’expert estime qu’il aura rendu son rapport avant la fin du mois de janvier 2019.

Depuis la garde à vue, les gendarmes ont continué d’auditionner de nouvelles personnes, parmi lesquelles des membres du groupe GIROLLE.

La demande de restitution des matériels saisis lors de la perquisition du 13 juin dernier, transmise par l’intermédiaire des avocats, est toujours sans réponse.